séminaire du vendredi

"Homogénéisation fonctionnelle de la biodiversité: pattern, process et application" - Romain Julliard, departement écologie et gestion de la biodiversité, Muséum National d’Histoire Naturelle, Paris - vendredi 30 janvier à 11h, bât. Gabriel, amphi Mariotte

 

Les changements globaux s'accompagnent d'une recomposition de la biodiversité avec beaucoup d'espèces perdantes, mais aussi paradoxalement un certain nombre d'espèces gagnantes. Si la biologie de la conservation s'est longtemps contentée d'une approche espèce centrée traitant au cas pas cas les plus menacées des perdantes, elle s'intéresse de plus au plus aux traits d'histoire de vie prédisant le devenir des espèces, liant ainsi écologie des communautés et écologie fonctionnelle. Les observatoire de biodiversité sont des sources de données idéales pour examiner cette problématique et révèlent ce que l'on peut qualifier de d'homogénéisation fonctionnelle de la biodiversité avec une évolution vers des communautés de plus en plus composées d'espèces généralistes. Ces données multi-sites multi-espèces permettent de décrire les patterns, d'inférer des mécanismes possibles et de proposer des indicateurs de biodiversité basés sur un solide corpus théorique : la niche écologique. 

 

Romain Julliard

departement écologie et gestion de la biodiversité

Muséum National d’Histoire Naturelle, Paris