conférence du Gnub

"Science et pseudosciences, comment et pourquoi faire la différence ?", réunion débat avec Jean-Paul Krivine organisée en partenariat avec le Gnub, mercredi 4 février 2009 à 18 heures, bât. Gabriel, amphi Pasteur

 

Astrologie ou astronomie ? Homéopathie ou médecine ? Les controverses sont nombreuses et anciennes. A une époque où la connaissance scientifique et ses applications technologiques occupent une place toujours plus importante dans notre société, il peut sembler paradoxal que de telles controverses ne soient pas définitivement réglées pour une partie de nos concitoyens. Alors que des campagnes récurrentes accusent la science de nombreux maux, jouant sur l’ignorance du public pour diaboliser ses applications (OGM, nucléaire, ondes électromagnétiques, etc.), les pseudosciences et le paranormal envahissent dans le même temps les programmes de télévision, et es pseudo-médecines dont l’efficacité n’a jamais été démontrée bénéficient d’une large publicité voire d’une promotion complaisante des pouvoirs publics. Dans ce contexte, il nous semble fondamental de rappeler ce qui différencie science et pseudo-sciences, de promouvoir l’information scientifique, afin que les décideurs politiques, mais aussi l’ensemble de nos concitoyens, puissent élaborer une opinion et décider des orientations les plus rationnelles et les plus adaptées. En introduction, Jean-Paul Krivine, rédacteur en chef de la revue Sciences et pseudo-sciences, présentera cette problématique autour de quelques exemples tels que l’astrologie ou l’homéopathie. Suivra un débat sur le thème , puis la discussion sera élargie sur les moyens concrets d’agir à l’échelle locale pour promouvoir la science et ses valeurs et sur la possibilité de relayer l’action de l’Association française pour l’information scientifique à travers un comité local.